Choix du Lieu Optimal de Production en Indonésie

Posted by

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Alan Hervé

Depuis quelques années, l’attention des médias est tournée vers des pays tels que le Vietnam, la Birmanie et l’Inde en ce qui concerne les lieux d’implantation de puissances manufacturières. Si ces pays méritent effectivement une telle attention, l’Indonésie, quatrième plus grand pays au monde conserve de nombreuses forces attirant le monde des affaires. Avec près de 260 millions d’habitants et un âge médian de 28,6 ans, l’Indonésie possède à la fois une capacité de travail élevée et une population jeune. Par ailleurs, une urbanisation de plus en plus présente permet une réduction des coûts d’exploitation en Indonésie pour les sociétés étrangères produisant leurs biens dans ce pays et souhaitant vendre leurs produits à la classe moyenne du pays en pleine croissance. Le gouvernement indonésien a également réalisé l’importance de développer le secteur manufacturier du pays afin d’augmenter la croissance économique, de créer des opportunités d’emplois et de réduire la dépendance de l’archipel à l’exportation de biens. Le président Joko « Kokowi » Widodo a mis en place de nombreux paquets législatifs depuis septembre 2015 dans l’optique de réduire les coûts d’exploitation en Indonésie, d’augmenter les investissements étrangers afin de rendre l’économie plus compétitive et de stimuler l’industrialisation.

indonesia-map

Ces conditions favorables pourraient convaincre les investisseurs de s’intéresser à l’Indonésie comme potentielle base de production en Asie. Cependant, l’Indonésie possède près de 13 664 îles et plus de 100 volcans actifs, ce qui rend l’identification de lieux d’implantation idéaux relativement complexe. Cet article propose une introduction visant à aider la prise de décision et examine différents facteurs que les sociétés nationales ou étrangères doivent prendre en considération afin de sélectionner leur lieu d’implantation idéal en Indonésie.

Java occidentale

Après près de 141 millions d’habitants, Java est l’île indonésienne la plus habitée et la plus développée. En effet, 56,7% de la population indonésienne vit à Java, faisant de l’île un aimant pour les investissements étrangers. La province de Java occidentale en particulier, grâce à sa proximité avec Jakarta, héberge de nombreuses zones industrielles. L’augmentation des coûts de la main d’œuvre et des terres dans la capitale a toutefois poussé les sociétés à construire des usines dans les villes aux alentours de Jakarta : Tangerang, Bekasi, Depok et Bogor.

De grandes multinationales telles que Toyota, Nestlé, LG et Samsung ont d’ores et déjà implanté des usines dans cette zone. Ces sociétés profitent de la proximité avec les services commerciaux de Jakarta. De plus, l’urbanisation grandissante de l’Indonésie signifie que de plus en plus de personnes emménagent dans la capitale et à Bandung, capitale de la province de Java occidentale, impliquant que les sociétés implantées dans cette région seront plus proches de leurs clients. Jabodetabek, nom officiel donné à la zone urbaine entourant Jakarta, dispose de certaines des meilleures infrastructures d’Indonésie telles que des routes pavées, des grands ports, et un accès stable à l’électricité. Ces atouts permettent de maintenir des coûts logistiques relativement bas en province de Java occidentale et rendent ainsi la production et l’exportation de biens moins chères et plus simples.

La province de Java occidentale possède de nombreux avantages par rapport à d’autres parties de l’Indonésie, ce qui en fait une solide zone d’implantation de moyens de production. Cependant, la région possède également certains inconvénients. Les salaires minima en vigueur à Jakarta et en province de Java occidentale sont parmi les plus élevés du pays. La zone fait également face à une pénurie de terres, ce qui rend coûteuse et difficile pour les entreprises la construction de nouvelles infrastructures de production. Par ailleurs, même si les infrastructures de Jakarta et de la province de Java occidentale sont plus développées que de nombreuses autres zones de l’archipel, cette zone est également très peuplée. Jakarta est une des villes les plus saturées et les zones alentours telles que Bandung ne sont pas mieux. Les infrastructures sont également saturées aux alentours des ports. Par exemple, Tanjung Priok, le plus grand et plus rempli port d’Indonésie est considéré comme un des ports les moins performants d’Asie du Sud-Est à cause de ses problèmes de capacité et de sa gestion lente des formalités douanières. En mai 2015, il fallait compter en moyenne 6 jours pour que des containers puissent quitter Tanjung Priok après avoir été déchargés. A titre de comparaison, le « temps de séjour » à Tanjung Priok est deux fois plus long en moyenne qu’en Malaisie et cinq fois plus long qu’à Singapour.

Iles Riau

Les îles de Batam, Bintan et Karimun constituent d’autres pôles potentiels pour les sociétés étrangères cherchant à construire leurs infrastructures de production en Indonésie. En 2007, l’Indonésie et Singapour ont signé un accord faisant entrer les îles Riau dans une zone économique spéciale. Cet accord a supprimé tous les droits et taxes sur la valeur ajoutée qui existaient entre Batam, Bintan, Karimun et Singapour. Cela a permis le développement à Batam de la plus grande industrie de construction navale en Indonésie et a fait de cette île un pôle de production de matériel électronique. De nombreuses sociétés singapouriennes ont également déménagé à Batam pour tirer avantage de main d’œuvre et de terres à bas coûts.

Cependant, l’augmentation des salaires a poussé certaines sociétés étrangères a abandonné les îles Riau. Bien que les infrastructures physiques en place à Batam soient plus avancées que la plupart de celles que l’on peut trouver en Indonésie, le manque de ports d’importance force les entreprises implantées sur l’île à transporter les biens via un pays tiers.

Malgré ces problématiques de salaires et d’infrastructures, les îles Riau restent séduisantes pour les sociétés visionnaires. L’autorité de développement industriel de Batam (« Batam Industrial Development Authority » ou « BIDA ») a mis en place un formulaire unique de demande d’investissement sur l’île, réduisant ainsi la bureaucratie fastidieuse. Grâce à la gestion des permis et des licences d’exploitation par la BIDA, il faut compter seulement 20 jours ouvrables pour obtenir autorisation d’un projet d’investissement à Batam. Ce dispositif spécifique ainsi que les différents facteurs évoqués ci-dessus font de Batam un lieu intéressant d’investissement pour les opérations internationales de construction navale.

Au-delà

Bien que la province de Java occidentale et Batam possèdent les installations de production les plus développées, les investisseurs continuent à explorer d’autres parties de l’Indonésie. L’Est et le Centre de Java sont très attractifs pour les sociétés souhaitant conserver leur centre de production près de Jakarta. Les industriels du textile ont déjà transféré leur production en centre Java car la province possède des salaires moins élevés qu’à Jakarta et une main d’œuvre d’environ 33 millions de personnes. La province de Java centrale dispose certes de moins d’infrastructures avancées que la province de Java occidentale mais le gouvernement s’est engagé à améliorer les installations de la région et à attirer les industries. En novembre 2016, il a ainsi ouvert le parc industriel Kendal, un parc de 2 700 hectares à Semarang, capitale de la province de Java centrale.

La province de Java orientale est plus grande que la province de Java centrale en termes de taille et de population. En plus de posséder également des salaires moins élevés que Jakarta, la province de Java orientale est en train de construire des parcs industriels qui lui permettront de concurrencer à l’avenir la province de Java occidentale en ce qui concerne les investissements productifs. La province de Java orientale a également été présentée comme la porte d’accès à l’Indonésie de l’Est, une région disposant de vastes ressources naturelles et d’un fort potentiel de dépenses de consommation.

Identifier un site de production adapté en Indonésie n’est pas évident pour une société qui ne comprend pas la diversité géographique de l’archipel. Sans conseils avisés, une société peut perdre un temps précieux à construire des installations au mauvais endroit. Les sociétés étrangères intéressées par l’idée de produire leurs produits en Indonésie pourraient songer à contacter le gouvernement indonésien à propos de zones économiques spéciales offrant des politiques incitant à l’investissement. De plus, les sociétés peuvent également demander à Dezan Shira & Associates et à son partenaire indonésien Winnindo Business Consult, de fournir des solutions de conseil opérationnel en choisissant le meilleur lieu d’implantation pour maximiser les opportunités au sein de l’archipel.

 

À Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct à l’étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à indonesia@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *